La Fantasy, c’est quoi ?

Il s’agit d’un genre littéraire, mais qui peut aussi concerner des films, des jeux, de la musique… bref, c’est un univers, justement.

La Fantasy est un sous-genre du Merveilleux, issu de la tradition orale, qui englobe tous les récits dans lesquels interviennent des éléments surnaturels : récits religieux, légendes, contes de fées, fantasy, fantastique, science-fiction.

Dans les mondes régis par la Fantasy, ce qui est pour nous surnaturel fait partie du quotidien, les mythes sont devenus réalité, la magie est présente.

A ne pas confondre avec le Fantastique, genre dans lequel le surnaturel s’invite dans le monde « normal », ou lHorreur, univers dans lequel le surnaturel cause angoisse et épouvante, ni avec la Science-fiction, qui décrit un monde dans le futur, et dans lequel la magie est plutôt remplacée par des progrès technologiques imaginaires (au moment de la rédaction).

Nous avons cerné le domaine de la Fantasy, étudions-le de plus près maintenant.

La définition des différents sous-genres relève de la querelle d’esthètes, et nous allons faire au plus simple.

Il est généralement admis que les deux principales divisions sont :
- la High Fantasy, présentant un univers totalement imaginaire : « Le Seigneur des Anneaux »
- la Low Fantasy dans laquelle le monde imaginaire côtoie le monde normal : « Harry Potter », « Le Monde de Narnia »
et j’y rajoute comme genre majeur l’Heroic Fantasy, centrée sur un héros solitaire : « Conan le Cimmérien » en est l’archétype, créé par Robert Howard en 1932.

On peut toujours affiner le classement (source wikipédia):

  • Le médiéval-fantastique, librement inspiré du moyen-âge,
  • La fantasy historique, qui mêle le surnaturel à des époques historiques précises,
  • La fantasy arthurienne, qui revisite les légendes arthuriennes,
  • La fantasy urbaine, généralement contemporaine,
  • La fantasy orientale, en Orient ou en Asie,
  • La fantasy animalière, où les personnages principaux sont des animaux, (« Watership Down »)
  • La fantasy mythique, inspirée des mythes et des contes,
  • La science-fantasy, qui mêle la technologie moderne aux univers médiévaux ou antiques
  • La space-fantasy, mélange de fantasy et de space-opéra, (« Star Wars »)
  • La dark fantasy, univers sombres et pessimistes ou le triomphe du bien coûtera un lourd tribut,
  • La light fantasy, parodique et humoristique, (Terry Pratchett)

 

Mais regardons de plus près la High Fantasy, selon ce que nous en dit Wikipédia :

"La high fantasy est un sous-genre de la fantasy, épique, aux thèmes sérieux, narrant la quête d'un(e) jeune héros/héroïne ou d'un groupe de héros luttant contre un redoutable ennemi pouvant revêtir la forme d'un méchant sorcier ou d'un Seigneur du Mal, jouant le rôle de la force antagoniste.
Les caractéristiques que l'on retrouve le plus souvent sont : un monde secondaire (différent du nôtre) très développé, avec sa propre histoire et sa propre géographie, la présence importante de la Magie, notamment des créatures magiques, un cadre médiéval, souvent un découpage en de nombreux tomes, une histoire prenant la forme d'une quête, ayant souvent des prophéties pour moteur."

Suivant ces définitions, Tolkien appartient au genre de la « High Fantasy », dont il est d’ailleurs le père.
Mais il est en fait le père de l’ensemble du genre Fantasy.

Notes :

Merveilleux : la Bible, les légendes Arthuriennes, les Contes de Fées… et tout le reste.

Fantastique : Guy de Maupassant, Théophile Gauthier, Oscar Wilde, Edgar Allan Poe...

Horreur : Bram Stoker, Mary Shelley, Howard Philips Lovecraft...

Science-Fiction : Isaac Asimov, Arthur C. Clarke, Frank Herbert, Théodore Strugeon, Philip K. Dick…

Certains auteurs sont multi-genres : Stephen King…

 

 

Haut de la page